Juvardeil et la Rivière au fil des siècles

 
 
  Un premier barrage est construit sans doute au 12ème siècle. Il était situé entre le centre bourg et le Port Joret. En même temps apparaissaient une porte marinière ancêtre de l'écluse, et les premiers moulins. Au début du 19ème siècle les roues d'un moulin à tan et de trois moulins à blé tournaient sur la chaussé de Juvardeil traversant la Sarthe.
   Cet ensemble ne diparaîtra qu'au milieu du 19ème siècle après sept cents ans de bons et loyaux services lorsque les portes marinières seront remplacées par des écluses.
   Pendant la plus grande partie de cette longue période la Sarthe était la seule voie de communication. Il est rapporté qu'en 1592 un bâteau à passagers fit naufrage au passage de Juvardeil entraînant la mort de trente personnes !
   Jusqu'à la fin du 19ème siècle les bâteaux naviguants sur la Sarthe étaient en bois. Ils étaient appelés gabare ou chaland et leur propulsion était assurée par le halage à dos d'hommes jusqu'à l'arrivée des écluses et l'aménagement du chemin de halage qui permit le passage des chevaux. Juvardeil, marqué depuis des siècles par une riche tradition artisanale, a connu durant la deuxième moitié du 19ème siècle une intense activité dans le domaine de la construction navale. Sur les 120 chantiers existants dans tout l'ouest de la France une dizaine se trouvaient à Juvardeil qui construisaient des chalands de Loire appelés gabareaux pouvant atteindre 30m de long.
   Entre 1880 et 1914, 800 chalands de Loire furent enregistrés à Nantes dont près d'un quart fut construit à Juvardeil !
   Pendant cette période d'or, la population de la commune approche les 1200 habitants (800 aujourd'hui) dont 150 travaillaient pour le construction navale !
   De cette activité on ne trouve aujourd'hui que les restes du dernier chantier qui ferma ses portes en 1961.
 

Agenda

Accès rapide

Dernier bulletin